RETOUR

LA GENESE

 

Les L-twinsLa compét'

     Tout commence en 1954 lorsque l’ingénieur Fabio TAGLIONI, débauché de l’usine Mondial où il était responsable du département compétition, entre chez DUCATI. Il est chargé de concevoir une gamme de motos de sport adaptables à un usage routier : il va, en fait, révolutionner l'entreprise pendant près de 30 ans …

     Dès 1955, ses premières réalisations (
Marianna 98 cm3 Gran Sport) disposent d’un monocylindre avec distribution par arbre à cames en tête commandé par couple conique. Ce choix s'avère judicieux car, très vite, les victoires en compétition se succèdent.

     Mais la concurrence sur la piste est rude et, pour lutter contre les MV Agusta et autres Mondial, Taglioni adopte un double arbre à cames en tête, ce qui permet d’augmenter le régime de rotation de ses machines. Cependant, le traditionnel rappel des soupapes par ressort avoue ses limites. En effet, au-delà de 11000 tr/min, elles n'ont pas le temps de se refermer complètement, ce qui provoque leur affolement, souvent suivi de casse. Taglioni adapte alors une technique de rappel mécanique des soupapes, sans ressort : c’est le système «
DESMODROMIQUE», qui deviendra l'emblème DUCATI : c'est actuellement le seul constructeur à exploiter cette technologie. Les régimes peuvent alors atteindre 14000 tr/min en 1956 : un exploit pour un moteur à quatre temps.

     D’abord réservée à la compétition, la commande desmo sera exploitée sur des motos de série seulement en 1968, sur les monos
250, 350 et 450 Mark D (comme Desmo).

     A partir de 1960, l'augmentation de cylindrée s'opère graduellement et les DUCATI, dominatrices, raflent une quantité impressionnante de médailles en course.

 

Haut de page