RETOUR

AUTEUR

 

 

     J’ai décidé de créer ce site car ceux que j'ai consultés sont trop généralistes, ou ne traitent pas spécifiquement des anciennes
     De plus, la Darmah fait partie des dernières DUCATI à couple conique avant l’ère CAGIVA et aucun site ne lui est spécialement consacré.

     J’accuse 37 printemps, marié, deux loupiaux. Originaire du Haut-Jura, j’habite actuellement un petit village du Territoire de Belfort, tout proche de la Suisse et de l'Alsace. Cette région, au climat rude pour la pratique de la moto, offre cependant des routes idéales pour taquiner : ballon d'Alsace, massifs du Jura ou des Vosges, Suisse...

     Je possède un maigre passé motard. En effet, après quelques Motoconfort, BPS et autres pisse-feux coursifiés de toutes natures, à seize ans, je bosse un été comme pompiste pour m'offrir un Peugeot 80 TXE, produit bureaucratique du nouveau permis : partie-cycle largement dimensionnée mais moteur pointu et très "vibro-casseur" : un périple de 10 heures du Jura à Paris me laisse encore des fourmillements dans l'arrière-train.

     Et ensuite ... le grand bleu. A la majorité, je passe le permis caisse pour aller suivre des études à Argenteuil (95). Je m'offre alors ma première voiture à 3500 balles : une CITROEN DS 21 injection Pallas 71 : magnifique objet, de grands moments de bonheur, de solitude aussi. Je me souviens d'une fois où la bobine a claqué à 160 sur l’autoroute, en pleine bourre avec une Visa Chrono et une Samba Rallye ! Une autre fois, je revois mon frère jumeau, assis à droite, et ouvrant sa portière au beau milieu des Champs-Elysées et frappant la pompe à essence récalcitrante avec une barre pour la réamorcer ! Ah ! La belle époque !
     Une demi-douzaine d’autres DS ont suivi. Toutes ont été restaurées et revendues, faute de place.

     Il y a 5 ans, je décide de passer le permis A et j’achète ma première "grosse" : une 650 Africa twin, un bon grand canasson. Deux ans après, une 750 neuve du même moule suivra : très bonne moto sans soucis à part la selle raide... mais également sans caractère ...

     Durant  cette période, mon frangin jumeau revend son 38 tonnes (BMW K1100 LT) pour acheter un Fiatagri (Guzzi Le Mans). Un galop d'essai de quelques kilomètres me suffit pour être convaincu. Moteur "inertiel", tout en couple mais belle allonge ! Cette moto racée, basse et longue comme un jour sans bière, pue l'arsouille à plein nez.

     Attiré depuis quelques années par les twins Ducati (pour taper une Le Mans, il fallait au moins ça), je commence à rassembler de la doc. Après avoir hésité pour une Pantah, mon choix se porte sur un twin desmo à couples coniques, noblesse mécanique oblige !

     En Mai 2001, mon frère, deux potes et moi nous rendons aux
Coupes Moto Légende à Montlhéry en bécane, et là … week-end de rêve : soleil radieux, ambiance des paddocks, symphonie des moteurs hurlant sur l'anneau, vapeurs d'huile chaude et de merguez, des images plein les mirettes à ne plus savoir où donner de la tête : Laverda, Guzzi, Ducati : magnifiques, Vincent, Norton Manx : des splendeurs !

     Deux mois après, je revends la "trique à fouine" et déniche une 900 SSD Darmah sur Internet (merci
Ducat'annonces ;-)). A l'occasion de vacances en famille dans le secteur, je passe la voir : superbe, le coup de crayon de Léo Tartarini laisse sans voix. Ligne fluide, basse et racée, avec ce style propre aux italiennes de l'époque. Après avoir monté une batterie neuve, le coeur se met à battre. La vache ! Un martellement sourd s'échappe des Lafranconi déchicanés "Reservato Competizione", à faire passer le vacarme d’un marteau-piqueur pour le feulement d'une clio électrique !
     J'ai craqué.

   
  Pour la petite histoire, cette moto a été achetée le jour du décès de l'ingénieur Fabio TAGLIONI, peut-être un signe ...† Pace a suo alma !

 Haut de page